Champagne !

7

Découvrez cette nouvelle de Florence de la Guérivière aux éditions In&dits.

Format : 12 x 19 cm – 72p

 

En bref

 

Le vin réjouit le cœur de l’homme, surtout lorsqu’il pétille !

Distinguée par le prix Albertine Sarrazin, cette nouvelle explore un drôle de moment pour trinquer : la dernière heure !

Entre rire et larmes, ce texte vous habitera longtemps, lecteurs, à chaque bouchon qui saute… peut-être même au-delà ?

Nouvelliste et romancière, Florence de la Guérivière a publié Si loin soit L. aux éditions Desclée de Brouwer (2000) et La main de Rodin aux éditions Séguier (2009).

 

Extrait

 

Au contact du champagne frappé, la flûte cède un peu de sa transparence, et ne découvre la vie grouillante de ses paillettes que derrière une infime membrane de buée glacée. Il fait frais sous ma paume, je sens comme l’embrun des grandes eaux de Versailles, le piquant des giboulées sur les sables bretons. C’est un grand champagne. Peu de mousse. Bulles fines comme des points de suspension.

Les flûtes sont remplies, à présent. Petites flammes gazeuses qui attendent le signal d’un cliquetis de coupes avant d’être portées aux lèvres.

Michaël place son bras gauche sous le mien et m’aide à soulever la flûte jusqu’à mes lèvres. Il me tient si fort que, dans un ultime et vain sursaut de coquetterie, je recule à son contact. Ses joues sont agréablement parfumées. Son haleine me reste toujours aussi familière. Fugitive réminiscence de baisers lointains. Mais tandis que son corps dégage l’eau de toilette, le linge propre, et diverses odeurs du dehors, j’ai l’impression d’exhaler l’éther, les onguents, la diarrhée. Je suis sa lépreuse.

Avis

  1. Cécile Le Floc’h-Belaisch (client confirmé)

    Un petit chef d’oeuvre pétillant !

Ajouter un Avis